Accueil du site > Les Témoignages > Moun vèsti

Moun vèsti

dimanche 25 mars 2018, par Marjorie Beltri-Isouard

Moun vèsti

Moun vèsti es … un vèsti rouge prepara pèr ma grand un matin de dimars de Pasco. Es lis espingolo, un pau rousigado, sourtido de la bouito de cartoun di flour roso. Es l’óudour di pichot pan de Sant Sist …
Moun vèsti es … un vèsti roso caressa pèr la douçour d’un soulèu de mai. Enebriado pèr l’estrambord dóu pople prouvençau, sus lou bescaume arlaten, escoute clanti un cansoun de la Coupo inoublidablo …
Moun vèsti es … un vèsti daura acoumpagna au son de Carmen. Travessant sus la sablo d’aquélis areno ounte me siéu talamen apassiounado pèr li biòu …
Moun vèsti es … un vèsti verd un pau esquicha dins lis areno d’Arle. Partejant moun afecioun pèr la corrida emé ma fidèlo Sara …
Moun vèsti es … un vèsti blanc courdura pèr ma fado Annie. Me vèire, coume s’ère la mai bello, dins lis iue esmougu e empli d’amour de moun calignaire …
Moun vèsti es … un vèsti negre carga un fres matin de nouvèmbre. Pèr m’ajuda à apasima ma doulour de vèire ma grand s’enana …
Moun vèsti es li det de ma maire, maca pèr d’ouro de courduro … Mai tambèn, sis iue plen de fierta de me vèire pourta ço qu’avié fa ‘mé tant d’amour …
Moun vèsti es la maneto de ma pichoto que me saro dins li passo-carriero e sis iue lusènt quand me dis : « Maman tu es belle ! »
Moun vèsti es tambèn ma lengo, bressarello, qu’ai estacado au mai prefouns de moun cor.
Moun vèsti es pas soulamen d’estofo … es de moumèn de ma vido, es de gènt que m’an marca, qu’ame, que me soun precious.
I’aura encaro d’esprovo e de bonur dins ma vido, mai i’aura toujour un vèsti pèr m’acoumapagna.

Marjourìo BELTRI-ISOUARD

Mon costume

Mon costume est … un costume rouge préparé par ma grand-mère un matin du mardi de Pâques. C’est les épingles, un peu rongées, sorties de la boite en carton aux fleurs roses. C’est l’odeur des petits pains de Saint Sixte…
Mon costume est … un costume rose caressé par la douceur d’un soleil de mai. Enivrée par l’enthousiasme du peuple provençal, sur le balcon arlésien, j’écoute une chanson de la Coupe inoubliable…
Mon costume est … un costume doré accompagné au son de Carmen. Traversant sur le sable de ces arènes où je me suis tellement passionnée pour les taureaux…
Mon costume est … un costume vert un peu « esquiché » dans les arènes d’Arles. Partageant mon aficion pour la corrida avec la fidèle Sara…
Mon costume est … un costume blanc cousu par ma fée Annie. Me voir, comme si j’étais la plus belle, dans les yeux émus et remplis d’amour de mon « calignaire »…
Mon costume est … un costume noir porté un frais matin de novembre. Pour m’aider à apaiser la douleur de voir ma grand-mère s’en aller…
Mon costume, c’est les doigts de ma mère, blessés par des heures de couture … Mais aussi, ses yeux pleins de fierté de me voir porter ce qu’elle avait fait avec tant d’amour…
Mon costume c’est la petite main de ma fille qui me serre pendant les défilés et ses yeux brillants quand elle me dit : « Maman, tu es belle ! »
Mon costume, c’est aussi ma « lengo » qui me berce et qui est attachée au plus profond de mon cœur.
Mon costume, ce n’est pas seulement du tissu … ce sont des moments de ma vie, ce sont des gens qui m’ont marqué, que j’aime, qui me sont précieux.
Il y aura encore des épreuves et des bonheurs dans ma vie, mais il y aura toujours un costume pour m’accompagner.

Répondre à cet article

Projet porté par [Tradicioun->www.tradicioun.org]
SPIP Theme by The Masterplan