Accueil du site > Administration > Le Projet > Questions Fréquentes

Questions Fréquentes

Dernier ajout : 31 mars 2013.

Articles de cette rubrique

  • Doit-on constituer une équipe

    31 mars 2013, par Magali Blanc

    Oui. Selon Christian Hottin " La participation des membres de la communauté est essentielle pour la constitution d’une équipe de projet cohérente au regard des principes de la convention. En outre, des membres des associations concernées par l’élément et des représentants des collectivités territoriales entretenant un lien géographique avec l’élément peuvent également être partenaires naturels de l’équipe du projet. La compétence scientifique est selon nous aussi nécessaire que celles des praticiens. Elle (...)

  • Une association peut-elle porter le projet ?

    31 mars 2013, par Magali Blanc

    Oui. La communauté n’est pas une forme juridique. L’association est la plus courante des formes juridiques de matérialisation de la communauté, elle préexiste à la candidature, car elle constitue le cadre habituel d’exercice de la pratique que l’on souhaite voir inscrire [1].

  • A quoi cela va-t-il servir ?

    30 mars 2013, par Magali Blanc

    Cette demande d’inscription vise à démontrer officiellement que le port du costume d’Arles est un patrimoine, une identité, une culture. Selon l’UNESCO, le patrimoine culturel immatériel est : Traditionnel, contemporain et vivant à la fois : le patrimoine culturel immatériel ne comprend pas seulement les traditions héritées du passé, mais aussi les pratiques rurales et urbaines contemporaines, propres à divers groupes culturels. Représentatif : le patrimoine culturel immatériel n’est pas seulement (...)

  • Qui peut demander l’inscription ?

    30 mars 2013

    La convention de l’unesco pose plusieurs conditions pour l’inscription d’un élément au titre de sa liste représentative. L’élément en question doit être traditionnel, contemporain et vivant à la fois, il doit être inclusif, représentatif. Il doit aussi être Fondé sur les communautés : le patrimoine culturel immatériel ne peut être patrimoine que lorsqu’il est reconnu comme tel par les communautés, groupes et individus qui le créent, l’entretiennent et le transmettent ; sans leur avis, personne ne peut (...)

  • Va-t-on figer le costume avec cette démarche

    26 mars 2013, par Magali Blanc

    Non surtout pas. L’évolution perpétuelle de ce costume est justement un des prérequis imposé par la Convention. En effet, une des conditions de la convention est : Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et (...)

0 | 5

Projet initié par Tradicioun et le conseil régional Provence Alpes Cote d'Azur
SPIP Theme by The Masterplan