Accueil du site > Les Témoignages > Un pan de notre culture

Un pan de notre culture

mercredi 2 mai 2018, par Mireille Ribes

Je porte le costume d’Arles de façon régulière depuis l’âge de 15 ans, principalement dans le cadre de mes activités dans des ensembles d’art et tradition populaire en danse, chant et musique, sur Arles dans un premier temps, puis sur Nîmes.

J’ai appris les danses du groupe la première année, préparé et obtenu mon diplôme de prévôt de danse la deuxième, et celui de maître de danse la troisième. Parallèlement, j’ai appris à me coiffer et à m’habiller pour ne pas avoir à dépendre de quelqu’un et être costumée comme je le souhaitais.

L’apprentissage du galoubet-tambourin est venu plus tard, et je n’ai même plus fait que de la musique pendant quelques années, avant de revenir vers la transmission de la technique de la danse de tradition militaire et des danses de bal désormais il y a quelques années maintenant, au sein de mon groupe, Le Cordon Camarguais, et de la Fédération Folklorique Méditerranéenne, où je participe d’ailleurs aux jurys d’examens de danse.

Pour le lien avec la langue, le Felibrige, la Nacioun Gardiano, cela s’est fait grâce à des rencontres, et en particulier celle de mon mari David.

A une époque où règne le paraître et où l’on va facilement vers la facilité, il me semble important d’encourager la curiosité et la redécouverte des savoirs, savoir-faire et savoir-être de nos anciens, parce qu’on n’a rien sans rien, et que l’expérience est source de richesses.

Le costume est en ce sens l’élément visible qui devrait par la suite attirer vers d’autres pans de notre culture, la langue, la littérature, la poésie, la musique, la danse, la bouvine … les traditions.

Répondre à cet article

Projet porté par [Tradicioun->www.tradicioun.org]
SPIP Theme by The Masterplan